La médiation au travail

 

 

 

La médiation dans les entreprises et les administrations : dans quelles situations ?

Un conflit, une situation de souffrance ou de mésentente entre collaborateurs ou avec une personne extérieure peut se résoudre avec l'intervention d'un médiateur neutre et indépendant.
Exemple de situations résolues par la médiation :

  • des difficultés relationnelles avec son collaborateur, son associé, son supérieur hiérarchique, son client, son fournisseur
  • des incompatibilités d'humeur, de caractère, de personnalité
  • un ressenti de harcèlement, de discrimination, de rupture d'égalité
  • des tensions dans une équipe
  • un blocage sur une situation ou un projet
  • une reprise de travail à l'issue d'un long arrêt de travail
  • la survenue d'un évènement majeur qui nécessite de renouer le dialogue et envisager le changement
  • une agression, verbale ou physique avec une exigence de réparation amiable
  • un pré-contentieux ou contentieux dont l'objet impose un médiation préalable obligatoire prévue par les textes (litige de la fonction publique, litige de consommation, différend lié à un accès aux droits ....), etc ....

 

 

La médiation au travail : qui la demande ?

  • Dirigeant
  • DRH
  • Médecin du travail
  • Salarié concerné

mais aussi :

    • Délégué du personnel du CHSCT
    • Avocat du salarié ou de l'employeur
    • Expert-comptable
    • Assureur
    • Magistrat
    • etc...

ou encore :

    • un usager du service public
    • un client
    • un fournisseur...

Chacun peut solliciter une médiation

Pour en savoir plus, cliquez ici

isabelle riviere
Isabelle Rivière - médiateur - Plaquette professionnelle

La médiation au travail : pourquoi ?

  • Parce que la médiation résout 70% des litiges inter-individuels
  • Parce que la médiation répond à l'obligation légale de protection de la santé, du bien-être et de la sécurité des salariés
  • Parce que la médiation offre un espace de parole sûr, sécurisé, confidentiel, hors de l'entreprise, pour exprimer ce qui fait problème sans jugement ni parti pris
  • Parce que la médiation redonne confiance. Les solutions trouvées émanent des parties elles-mêmes et non  pas d'une autorité supérieure.

 

 

La médiation au travail : comment ?

Un contact téléphonique ou par mail au médiateur, sans engagement, vous permet de vérifier si votre situation entre dans le champ de la médiation. Dans le cas contraire, le médiateur vous oriente vers d'autres professionnels.

Le médiateur vous donnera toutes les informations utiles sur son déroulement et la procédure à suivre dans le cadre d'une prise en charge par l'employeur.

Cliquer ici pour en savoir plus sur la médiation au travail :

Témoignages

« Je suis satisfaite de cette médiation malgré le fait d’y être réticente au départ. La médiatrice est très professionnelle, humaine, à l’écoute et se met à la place de chacun afin de pouvoir le comprendre. Cette médiation m’a permis de comprendre un peu plus le fonctionnement de ma collègue.

Je conseille vivement la médiation"

Un salarié en médiation

« Les sujets de conflits relationnels demandent beaucoup de temps d’écoute de la part du médecin du travail. Or je n’ai matériellement ni le temps ni la capacité, ni le souhait de rentrer dans l’histoire conflictuelle des personnes. Je ne veux pas prendre parti pour l’un ou pour l’autre. Je peux juste accueillir la parole, sans en faire grand-chose finalement.

En confiant la situation au médiateur, je sais que les personnes seront écoutées et que leurs difficultés se résoudront ». 

Un médecin du travail

Las de voir son patient venir régulièrement lui expliquer son malaise et lui demander de « le mettre en arrêt », il a tendu la perche :

« Et si vous essayiez de chercher une solution, d’avoir une médiation avec votre patron, vos collègues …. ? ».

Ce praticien a osé sortir des chemins classiques répertoriés dans le Vidal, neuroleptiques divers, cures, etc…

Un médecin traitant

« Ces conflits incessants, ces dysfonctionnements, c’est un problème pour tous les agents de ce service.

C’est aussi une source d’insatisfaction pour les administrés qui en subissent les conséquences : réponses tardives à leurs demandes, renvois de balles d’un service à l’autre, ce n’est bon pour personne ! »

Un maire adjoint